Maison 100 % bois au Festival de la Forêt et du Bois : le ‘Château Ambulant’

27 Oct 2017

L’appel à projets autour de la conception d’une « Maison 100% bois » de la 2e édition du Festival de la Forêt et du Bois du domaine de la Bourdaisière à Montlouis sur Loire (37) a couronné l’équipe du « Château Ambulant ».

Suite à une expérience professionnelle commune au sein d’une agence d’architecture Tokyoïte, Benoist Desfonds, Peeraya Suphasidh et Matthieu Boustany ont formé une équipe hétérogène basée sur la pratique commune de l’architecture. Leur projet, le « Château Ambulant », est un volume monolithique qui génère un champ de vision progressif sur la forêt, comme pour mieux se protéger de l’environnement extérieur. Dans l’épaisse coque, un espace fluide offre une diversité de configurations spatiales. Une seule et même surface traverse les espaces en tirant parti des formes structurelles propres aux assemblages du bois.

La maison sera réalisée à échelle 1 sur le domaine de La Bourdaisière et bénéficiera de l’accompagnement technique d’entreprises locales et nationales spécialisées dans la construction bois, en lien avec un architecte dédié, ainsi que France Bois Forêt et Arbocentre. Elle sera ensuite exposée sur le domaine lors de la 3e édition du Festival de la Forêt et du Bois, à l’automne 2018, comme une vitrine des savoir-faire français et fera partie du parcours de visite « La forêt et le bois » qui sera inauguré l’année prochaine.

Images : Benoist Desfonds, Peeraya Suphasidh et Matthieu Boustany

Benoist Desfonds (référent) : architecte issu des Écoles d’Architecture de Montpellier et Versailles
Peeraya Suphasidh : Designer issue de l’école d’art et de design de Rhodes Island (USA)
Matthieu Boustany : architecte issu de l’École d’Architecture de Paris La Villette

Paré à l’extérieur d’un bois épais et résistants aux intempéries, l’intérieur contraste par un revêtement lisse et uni. Seuls les percements des planchers par des troncs bruts, rappellent que la maison reste ancrée sur terre. Le concept constructif vise à rendre visible la charpente. Les assemblages se font dans la tradition sans pièces métalliques. Le Douglas est utilisé pour assembler les murs et cloisons de la maison, il assure la pérennité de la structure. La simplicité de la structure et des matériaux mis en oeuvre permet de mettre en valeur la qualité intrinsèque des espaces, que ce soit par la générosité des volumes, la circulation fluide en pente, comme le traitement de la lumière par les longues ouvertures continues.

Share This