Habitat PopUp : l’ossature bois qui s’insère dans l’habitat existant

5 Déc 2016

L’École de design Nantes Atlantique met en avant une sélection de projets de fin d’études par le biais de l’exposition collective : Design L’Expo. Parmi les oeuvres, Habitat PopUp, de Géraldine Kerboëthau, est basé sur des modules en ossature bois qui s’insèrent dans l’habitat existant. L’objectif est de tendre vers un habitat minimum en suivant l’évolution de nos modes de vie.

L’Habitat PopUp en ossature bois repense les usages et les fonctions du logement et offre un espace modulable aux usagers. Chaque module est réversible et personnalisable, des parois au mobilier, pour une optimisation maximum du bâti existant.

« Dans un contexte d’optimisation du cadre bâti existant, de préservation et de réhabilitation intérieure des architectures du patrimoine, Géraldine Kerboëthau a choisi de s’intéresser au style haussmannien […]. Les caractéristiques haussmanniennes, essentiellement basées sur le surdimensionnement et l’aménagement d’espaces de circulation, constituent un préalable contraignant mais avant tout inspirant. […] À l’heure où le logement se perçoit comme un service et non plus uniquement comme une propriété privée, elle a conçu un système pop-up : une architecture intérieure spontanée qui se déploie dans les pièces uniques. […] Le principe joue avec les hauteurs et la lumière en proposant des demi-niveaux intérieurs, une déambulation circulatoire, une implantation exible et ouverte.»

Christine Vignaud

Responsable pédagogique Ville durable

Géraldine Kerboëthau a débuté sa formation par un diplôme d’Architecte d’intérieur et designer d’environnement à LISAA. Elle a ensuite rejoint L’École de design avec la Classe internationale option Design Global avant de poursuivre en programme de cycle master Mutations du cadre bâti. Ses stages effectués chez MYGG Design à Milan puis chez Volcan Design à Paris confirment son positionnement comme architecte d’intérieur junior. Géraldine apprécie tout particulièrement le travail de l’architecte Sou Fujimoto : mise en avant de l’usager, exibilité au cœur du processus architectural.

Visuels : © Géraldine Kerboëthau

« Penser l’architecture du futur amène à reconsidérer nos vies, nos sociétés. Et la nature tient un rôle majeur dans cette réflexion. »

C’est la sixième année consécutive que l’École de design Nantes Atlantique met en avant une sélection de projets de fin d’études par le biais d’une exposition collective. L’Expo 2016 propose 19 projets issus des 11 programmes de cycle master de l’école sélectionnés parmi les 144 projets des étudiants diplômés en 2016. Design L’Expo 2016 est exposée au sein du Quartier de la Création sur l’Île de Nantes entre le 26 novembre 2016 et le 25 janvier 2017 avant d’être présentée à différentes occasions tout au long de l’année 2017.

Share This