Le Programme National Forêt Bois 2016- 2026 (PNFB) fixe un objectif de mobilisation supplémentaire de bois de 12 millions de m3, d’ici 2026. La Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) recommande de privilégier les usages du bois à longue durée de vie, notamment dans le bâtiment. Le Plan d’action interministériel Forêt Bois signé en novembre 2018 par 4 ministères (Finances, Agriculture, Écologie et Logement) a identifié des actions prioritaires dans le domaine de la construction, 3 actions visent à développer les solutions de construction bois et biosourcée, notamment en introduisant dans la loi ELAN la préfabrication et en valorisant le stockage carbone dans la future réglementation environnementale RE2020 ; atteindre 10 % de construction bois dans les établissements publics d’aménagement d’ici 2022 et mettre en place une évaluation environnementale des constructions neuves de l’État et de ses opérateurs au travers d’analyses de cycle de vie.

Participant à ces objectifs, le développement de la construction bois de moyenne et grande hauteur doit se faire de façon la plus qualitative possible. Dans le cadre de son Dispositif REX Bâtiments performants, l’Agence qualité construction (AQC) a publié un rapport ” Construction bois de plus de 8 m de hauteur : Retours d’expériences”. Portant sur 25 opérations récentes, ce retour d’expériences identifie 60 enseignements et plus de 70 bonnes pratiques et recommandations à destination de tous les professionnels de l’acte de construire.

construction bois de plus de 8 m de hauteur retours d experiences aqc rex

Parmi les constats et préconisations, certains concernent les entreprises de la filière bois et leur travail avec les autres corps d’états. D’une façon générale, les entreprises bois sont reconnues pour leur technicité mais la culture d’entreprise générale (organisation, coordination, problématique générale du bâtiment) peut leur faire défaut. Les entreprises générales non spécialisées bois ou entreprises du second œuvre, doivent suivre des formations sur les spécificités du matériau bois. il faut prévoir avec la maîtrise d’œuvre des réunions de formation/sensibilisation au démarrage de chaque chantier sur les points de vigilance propres à la construction bois.
Le rapport cite des exemples de points de vigilance, certains peuvent paraître évidents pour une entreprise de la filière bois :
– pour les peintres : protéger des projections de peinture les parois en bois qui resteront visibles (bâches en pourtour des plafonds, bas et haut des poteaux etc.) ;
– pour les électriciens et les plombiers : bannir l’inscription des tracés sur les supports en bois ;
– pour les maçons et les plombiers : ne pas meuler de métal à proximité du bois, les tâches de projections étant irrémédiables ;
– pour les couvreurs : ne pas poser les tôles d’acier nervurées sur des bois non protégés, ni découper de tôles d’acier nervurées sur les structures bois sous peine d’y laisser des traces indélébiles ;
– pour l’ensemble des intervenants, le soir avant de quitter le chantier, repositionner
les protections des charpentiers qui ont dû être retirées pour effectuer les travaux, afin de ne pas exposer les bois aux éventuelles intempéries déplacer son matériel et ses matériaux avec précaution pour ne pas donner de coups dans les poteaux ou les panneaux ; les murs des escaliers et des ascenseurs qui pourraient être utilisés en monte-charge doivent être protégés…

Il ne faut pas oublier que l’organisation du projet et du chantier nécessite un réel changement de pratiques : une co-conception en phase études qui intègre les impératifs de la préfabrication, une très bonne coordination des acteurs en amont et sur le chantier, une gestion de projet rigoureuse.

Cette étude fait partie du Dispositif REX Bâtiments performants de l’AQC et a été éditée grâce au soutien financier du programme PACTE. Elle a été réalisée en partenariat avec Envirobat Occitanie, et avec la contribution régionale d’Envirobat Grand Est. Les ministères du Logement et de l’Agriculture, le Comité Stratégique de Filière Bois ainsi que des organisations professionnelles et des experts de la construction bois ont également contribué à cette étude.

Télécharger l’étude

Photo extraite du rapport : Alerte à destination de tous les compagnons sur la présence de murs finis en bois apparent

 

Share This