En s’appuyant sur des études scientifiques, un rapport éclaire les différents aspects des impacts du changement climatique pour l’arbre et la forêt, en s’attachant à identifier des pistes d’action et d’adaptation.

La forêt française couvre 30 % du territoire et elle est une source de services multiples pour nos sociétés. Elle joue notamment un rôle crucial dans la régulation de l’évolution du climat : elle prélève l’équivalent de 15 % des émissions annuelles nationales de CO2. Les forêts jouent aussi un rôle fondamental pour la préservation de la biodiversité.

Les arbres et les forêts sont particulièrement sensibles aux effets du changement climatique. Alors que leur développement nécessite un cycle long (de 50 à 250 ans en moyenne), le changement climatique impose de fortes et brusques pressions. Ainsi les zones climatiques favorables à certaines espèces se retrouvent déplacées plus au Nord ou plus en altitude du fait de l’augmentation des températures.

La filière bois forêt française se mobilise pour relever de nombreux défis liés au climat : pour préserver la forêt française, pour permettre à ce milieu de s’adapter aux effets du changement climatique et pour permettre de valoriser ce patrimoine vivant à travers une filière bois dynamique ou l’agroforesterie.

Le rapport présente par ailleurs une « balade en forêt en 2050 ». Il s’agit d’un exercice de prospective écrit sous la forme d’une nouvelle. Cette balade illustre dans un monde  éco-citoyen le bilan en 2050 de décisions de gestion forestière prises aujourd’hui. En identifiant des pistes d’adaptation au changement climatique, ce rapport de l’ONERC s’inscrit pleinement dans la perspective de la Conférence Paris Climat 2015 : faire de la France, le pays de l’excellence environnementale en s’adaptant à un monde qui change.

Share This