Engagée le 21 mai dernier par le Président de la République, la première phase du Grenelle de l¹environnement s¹achève aujourd¹hui par la remise des rapports des six groupes de travail, augmentés des conclusions de deux intergroupes (sur les organismes génétiquement modifiés et les déchets).
Concernant le bâtiment, la plupart des mesures ont été préconisées par le groupe 1 «Lutter contre les changements climatiques et maîtriser la demande d¹énergie».
Ainsi, pour l’habitat ancien, le groupe pose comme objectif une réduction des consommations d¹énergie d¹environ 20 % dans les bâtiments tertiaires et 12 % dans les bâtiments résidentiels en 5 ans, et de plus d¹un tiers à l¹horizon 2020. Les propositions les plus importantes concernent la création d’un label « BBC rénovation » pour les rénovations lourdes coordonnées, et d’un label « BBC compatible » pour les opérations de rénovation partielle de bâtiments, le développement de l’emploi et la formation dans le bâtiment, la mise en place d’outils bancaires et financiers adaptés, etc.
Concernant les bâtiments neufs, le but est la généralisation des bâtiments à énergie positive (qui produisent plus d¹énergie qu¹ils n¹en consomment) d’ici 2020, et d’avoir, dans 5 ans, au moins un tiers des bâtiments neufs à basse consommation ou à énergie positive. Pour ce faire, le groupe propose entre autre, que les réglementations thermiques futures imposent : en 2010 le bâtiment à très haute performance énergétique (20% de mieux que la RT 2005), en 2015 le bâtiment à basse consommation, puis en 2020 les bâtiments passifs ou à énergie positive. Une autre mesure serait l’obligation de recourir aux énergies renouvelables et aux matériaux qui stockent le carbone dans une certaine proportion.
Afin d¹encourager la population à s¹approprier l¹ensemble de ces sujets, le ministère soumet ces propositions au débat public. Jusqu’au 12 octobre 2007, les internautes sont invités à réagir en ligne. Du 5 au 19 octobre, la population est invitée à participer aux réunions régionales organisées dans toute la France. La table ronde finale se tiendra fin octobre. A l¹issue de cette discussion, le gouvernement devrait arrêter un plan de 15 à 20 programmes d’actions.

www.legrenelle-environnement.fr

Share This