Afin d’évaluer l’utilité des Documents Techniques Unifiés (DTU), le Bureau de Normalisation des Techniques et Équipements de la Construction du Bâtiment (BNTEC) a mené une enquête nationale.

L’objectif était de mieux comprendre comment les entreprises et la maîtrise d’œuvre connaissent, perçoivent et utilisent les NF DTU :

  • 88% de la maîtrise d’œuvre et 74% des entrepreneurs connaissent et utilisent les NF DTU ;
  • 85% de la maîtrise d’œuvre et 83% des entrepreneurs pensent que les NF DTU sont un outil pour maîtriser les contrats et définir les responsabilités de chacun ;
  • 73% de la maîtrise d’œuvre et 64% des entrepreneurs utilisent les NF DTU en cas de litige avec une tierce personne ;
  • 86% de la maîtrise d’œuvre et 76% des entrepreneurs estiment que les NF DTU sont un moyen de réduire les sinistres ;
  • 70% de la maîtrise d’œuvre et 68% des entrepreneurs pensent que les NF DTU sont obligatoires ;
  • 13% de la maîtrise d’œuvre et 18% des entrepreneurs seulement savent qu’ils peuvent améliorer le contenu des NF DTU.

Les résultats de cette enquête doivent permettre au BNTEC et à ses homologues de collaborer plus efficacement avec les acteurs du Bâtiment afin d’améliorer la pédagogie autour des normes volontaires et rendre les NF DTU plus efficaces et plus simples encore dans leur écriture à destination des professionnels. Cette action prend place dans un contexte où les acteurs de la construction s’interrogent sur les enjeux des normes vis-à-vis de leurs pratiques et des grandes évolutions technologiques et règlementaires que connaît le secteur.

Une norme AFNOR est un document de référence, d’utilisation volontaire, comportant des solutions à des problèmes techniques et commerciaux qui se posent de façon répétée dans les relations entre les acteurs économiques, techniques et sociaux. Les NF DTU, quant à eux, sont des clauses types de marchés privés de travaux entre l’entreprise et le maître d’ouvrage. Les NF DTU sont des normes AFNOR élaborées par consensus entre les différents acteurs du Bâtiment et soumis à enquête publique avant publication.

Enquête réalisée par l’IFOP auprès d’un échantillon représentatif de 1000 entreprises de travaux et de maîtrise d’ouvrage, composées de 1 à 49 salariés, interrogés par téléphone entre juin et juillet 2016.

Share This