L’État souhaite accompagner les maîtres d’ouvrage volontaires pour anticiper la future réglementation. Ces derniers testeront ainsi la faisabilité technique et financière de la construction de bâtiments selon la future réglementation. Un observatoire de l’expérimentation recensera les retours d’expérience et les bonnes pratiques, pour affiner les indicateurs et établir les futurs seuils réglementaires.

La première étape de cette démarche est d’expérimenter avec les acteurs qui construisent des bâtiments plus performants que ne le prévoient les réglementations actuelles, puis de tirer un retour d’expérience. Il permettra d’apprécier la faisabilité technique et la soutenabilité économique, pour dans une seconde étape calibrer les exigences de la future réglementation. La démarche d’expérimentation est volontaire. Tous les maîtres d’ouvrage qui souhaitent construire des bâtiments suivant la méthodologie de l’expérimentation peuvent y participer. Ils testeront ainsi la faisabilité technique et économique des solutions permettant la réduction des consommations énergétiques non renouvelables, le déploiement des énergies renouvelables et le recours à des matériaux, systèmes énergétiques ou encore techniques constructives à faible empreinte carbone où le matériau bois excelle ! Maisons individuelles ou accolées, bâtiments collectifs d’habitation, bâtiments à usage de bureau et autres bâtiments soumis à la réglementation thermique actuelle peuvent faire partie de l’expérimentation.

L’inscription dans la démarche peut se faire à différentes étapes. Des bâtiments très performants déjà construits peuvent y participer. L’expérimentation sera ouverte fin 2016.

 

Share This