Patrice Gardera de l’agence Gardera-D / Architecture a réalisé une vague acoustique esthétique, pour répondre aux contraintes acoustiques liées à la cohabitation, dans le même volume, d’un espace de travail et d’un espace d’exposition dédié aux scolaires. Fruit d’une réflexion menée avec les utilisateurs quotidiens du futur siège de la Fondation Surfrider à Biarritz, cette vague de 40 m sépare le volume en deux et agit ainsi comme un véritable écran antibruit. Elle est composée de portiques, disposés tous les 2,5 mètres et oscillant entre 2,5 et 3 mètres de hauteur, support d’une ossature secondaire qui a permis de disposer 220 panneaux acoustiques triangulaires, biseautées en coupe d’onglet, en contreplaqué acoustique à âme dense. Une solution entièrement en bois où le structurant devenait la finition. Une forme libre créant, dans chacun des espaces, des cocons protecteurs, espaces intimes, totalement épargnés du bruit.

Le confort acoustique a été retenu en 2017 pour constituer le fil central de la la 2ème édition de la Matinée du Contreplaqué qui vient d’être organisée à Paris par LECONTREPLAQUE.COM et les Industries du Panneau Contreplaqué, avec le soutien du CODIFAB. Un point sur les impacts sociétaux liés à l’inconfort acoustique, le cadre réglementaire et les exigences qu’il impose pour la construction et l’agencement a été fait. Pour illustrer le sujet, des témoignages d’experts et des présentations d’ouvrages dont la vague acoustique de Patrice Gardera ont été présentés. 70 participants, architectes, agenceurs, architectes d’intérieur, designers, bureaux d’études, économistes, industriels étaient réunis pour débattre autour des solutions apportées par le matériau contreplaqué.

www.lecontreplaque.com

 

Crédit Gardera Architecture et Design. Photo M. Choiselat.

Share This