Avec un immeuble de bureaux de sept niveaux construit à Bordeaux, le Groupe Pichet signe une véritable prouesse technique en réalisant le bâtiment tertiaire à ossature bois le plus élevé de France.

Positionné au pied du futur pont Jean-Jacques Bosc, cet immeuble de bureaux à énergie passive, culminant à près de 30 mètres et d’une surface totale d’environ 4 600 m2, est composé de deux ailes entourant un atrium central favorisant l’éclairage naturel. Le bâtiment permettra une large modularité dans son aménagement. Les usagers bénéficieront de deux grandes terrasses avec une vue exceptionnelle sur la Garonne et ses coteaux, le pont Jean-Jacques Bosc et le jardin de l’Ars.

Une fois achevé, l’immeuble deviendra le point d’entrée de la ville de Bordeaux.

Pour Patrice Pichet : « Le bois est la pièce maîtresse de notre projet. Pour cette opération pionnière en France, nous prouvons la faisabilité technique et surtout les qualités des produits et systèmes constructifs en bois. Et c’est pour nous, en relevant ces défis, une grande satisfaction de mettre à l’honneur la filière bois régionale et la très haute qualité de sa matière première. »

Pour Bordeaux-Euratlantique, opérations d’aménagement de plus de 700 ha, ce projet s’inscrit dans sa stratégie en matière de construction en structure primaire bois. Il s’agit de donner de la visibilité à la filière bois construction (structure et enveloppe, excepté les façades), de diminuer les nuisances des travaux par des chantiers raccourcis en durée et de contribuer à la lutte contre le changement climatique. Plusieurs projets sont ainsi déjà engagés sur le périmètre Euratlantique, dont celui de l’immeuble de logements de 50 mètres au pied du tramway Carle Vernet.

Conçu par l’architecte Nicolas Laisné (agence Laisné Roussel), l’immeuble sera livré en 2017-2018.

Share This